Bukavu : Une poignée de militants « délinquants » en sit-in à la résidence de Cishambo chassés du Pprd

chisambo

Cette poignée de militants s’est permise délibérément d’aller organiser un sit-in aux alentours de la résidence officielle du président interfédéral du Pprd, sans motif valable.

Dans une mise au point signée aussi bien par les cadres que les mandataires du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (Pprd), il est fustigé le comportement indigne dont a fait preuve une vingtaine de militants dudit parti, mardi 11 octobre 2016, dans la matinée.

En effet, cette poignée de militants, conduits par M. Alain Ntambuka, s’est permise délibérément d’aller organiser un sit-in aux alentours de la résidence officielle du gouverneur de province du Sud-Kivu et président interfédéral du Pprd, son Excellence M. Marcellin Cishambo Ruhoya.

Eu égard à ce qui précède, le Pprd Sud-Kivu condamne avec la dernière énergie ce comportement indigne de certains de ses camarades qui est de nature à ternir l’image de la « fille ainée » de la Majorité présidentielle.

L’indignation des dirigeants de ce parti politique réside dans le fait que cet incident malheureux est intervenu en ce moment des grands enjeux politiques où tout le peuple congolais fonde ses espoirs sur le dialogue politique qui se tient actuellement en République démocratique du Congo, afin d’avoir une même vision sur la tenue des élections libres, transparentes, crédibles et apaisées.

Le Pprd Sud-Kivu qui fait remarquer que ces frondeurs semblent agir sous une main noire, leur intime ainsi l’ordre de dégager sans délai les lieux occupés et revenir aux vertus et à la discipline consacrée par les statuts qui régissent le Pprd.

MM. Georges Shanyungu Sadiki et Namegabe Barhebwa, respectivement secrétaire exécutif et chef de département chargé de la communication et mobilisation du Pprd, dans cette partie du territoire national, signataires de cette mise au point, sollicitent à la haute hiérarchie du Pprd de sanctionner sévèrement tous ces militants récidivistes qui viennent d’afficher un comportement indigne, susceptible de déstabiliser le fonctionnement des institutions de la province et prêter main forte aux ennemis de la paix, œuvrant nuit et jour pour dans l’intention de nuire.

Qui en veulent au bâtisseur Marcellin Cishambo ? : les Sud-kivutiens très fâchés contre les détracteurs de leur gouverneur tant adulé

Des voix fusant de partout s’élèvent de plus en plus pour déplorer ce qui se passe au Sud-Kivu, où la population a déjà commencé à humer l’air frais de la révolution de la modernité initiée par le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange et mise en application au Sud-Kivu par le gouverneur Marcellin Cishambo Ruhoya. 

Il suffit pour s’en rendre compte, de faire une descente au Sud-Kivu pour vivre la mobilisation populaire autour de la personne du gouverneur de cette province victime récemment d’une cabale déjouée, à savoir un petit sit-in d’un petit groupe de soit disant militants du Pprd, en mal de positionnement.

Un que nous pouvons qualifier non seulement les détracteurs du gouverneur Cishambo de surcroit très minorisés mais aussi des ennemis de la paix et de la révolution de la modernité.

Parmi ceux-là qui ont manifesté leur mécontentement figurent les jeunes de différents coins de la province qui, projettent d’ailleurs une marche de soutien si possible pour dénoncer cet acte indigne.

Ce groupe mesquin, qui bientôt sera chassé du Pprd, n’oa d’autre choix que celui d’écouter la voix de la population. « Vox populi vox dei », disent les latinistes. 

Marcellin Cishambo ne mérite pas cela, qu’on se le dise. Il se trouve être parmi les gouverneurs les mieux côtés car diriger une province comme le Sud-Kivu, n’est pas facile. Et lui a su maitriser la gestion de cette chose publique. Nous y reviendrons !

Célestin Lutete/MMC