Le procureur de la CPI appelle les acteurs politiques congolais au calme et à la retenue

241 la gambienne fatou bensouda prete serment pour devenir la no 721988

Cette déclaration de la Cour pénale internationale s’inscrit dans le cadre des mesures destinées à accroitre sa surveillance à la situation de la République démocratique du Congo.

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Mme Fatou Bensouda, a appelé, jeudi, les acteurs politiques congolais au calme et à la retenue, dans un message qu’elle leur a adressé par le canal de M. Amady Ba, chef de la délégation de la mission de prévention de son bureau qui a effectué une visite de travail du 16 au 20 octobre en RDC.

Elle les a exhortés à veiller et à s’assurer qu’eux-mêmes, leurs partisans, sympathisants et agents s’abstiennent de tout acte de violence criminelle contre les individus et les biens et prennent des mesures nécessaires afin de prévenir la commission d’un tel acte.

La situation qui prévaut en RDC depuis quelques semaines suscite des inquiétudes, il s’agit des événements qui ont eu lieu en septembre 2016 et de  certains actes observés à cette occasion, a-t-elle dit, soulignant qu’ils constituent des sources de préoccupations sérieuses qui justifient sa déclaration du 23 septembre dernier et l’envoi d’une mission de son bureau à Kinshasa.

Cette déclaration s’inscrit dans le cadre des mesures  destinées à accroitre notre surveillance à la situation de la RDC. Il est impératif que toutes activités et toutes actions sur le territoire de la RDC, quel que soit son auteur,  sa nature et sa forme, se déroulent avec un sens élevé de responsabilité en évitant tout comportement contraire au statut de Rome, a fait savoir Mme Fatou Bensouda.

Elle a rappelé que toute personne qui commet, ordonne, incite, encourage ou contribue, de toute autre manière, à la commission de crime relevant de la compétence de la CPI est passible de poursuites pénales, ajoutant que son bureau n’hésiterait pas à prendre toutes les mesures qui s’imposent pour traduire en justice les personnes responsables en conformité avec le principe de complémentarité.

ACP